topblog Ivoire blogs

22/04/2013

DECLARATION DE L’ISEF RELATIVE A LA SUSPENSION DU MOT D’ORDRE D’ARRET DE TRAVAIL DU 08 AU 19 AVRIL 2013

INTERSYNDICALE DU SECTEUR EDUCATION–FORMATION (ISEF)

TEL : 08 40 07 09 / 40 42 42 00 / 40 19 60 00 / 07 88 56 39

DECLARATION DE L’ISEF RELATIVE A LA SUSPENSION DU MOT D’ORDRE D’ARRET DE TRAVAIL DU 08 AU 19 AVRIL 2013

Dans les mois de novembre 2012 et février 2013,  l’Intersyndicale du Secteur Education-Formation a initié des arrêts de travail pour exiger de l’Etat de Côte d’Ivoire :

1-     Le paiement du reliquat de l’indemnité de logement des instituteurs et du rappel de l’indemnité de logement;

2-     Le paiement de la seconde moitié de la bonification indiciaire des instituteurs et du rappel y afférent ;

3-     Le paiement du reliquat des effets financiers du reclassement des Enseignants du secondaire général, technique, professionnel et Assimilés, des Conseillers Pédagogiques, des Conseillers à l’extrascolaire et du rappel y afférent ;

4-     Le paiement de la dernière tranche du rappel de CAP des sessions 1988 à 1992 d’un montant de quatre (4) milliards.

Ces deux arrêts de travail ont abouti au paiement:

1-     Des 5 000 frs restants de l’indemnité de logement des instituteurs à la fin du mois de janvier 2013 ;

2-     De 25% des 50% restants des effets financiers de la bonification indiciaire, du reclassement des Enseignants du secondaire et des conseillers pédagogiques et conseillers à l’extrascolaire à la fin du mois de mars 2013 avec rappel de janvier et février ;

3-     De 2 milliards au titre du rappel du rappel de CAP prévu pour le mois de mai 2013.

Du 08 au 19 avril 2013, l’ISEF a observé un arrêt de travail de 10 jours pour exiger :

  1. Le paiement des 25% restant du reliquat des effets financiers de la bonification indiciaire du reclassement des professeurs de l’enseignement secondaire général, technique, professionnel, des conseillers de l’enseignement préscolaire, primaire et assimilés;
  2. Le paiement du rappel des arriérés de l’indemnité contributive aux logements des instituteurs ;
  3. Le paiement du rappel des arriérés des effets financiers de la bonification indiciaire des instituteurs et  des effets financiers du reclassement des conseillers du préscolaire, du primaire et des enseignants du secondaire général, technique, professionnel et Assimilés.

A ces revendications, l’ISEF a ajouté:

  1. Le reversement immédiat des ponctions faites en pleine négociation sur les salaires des enseignants en mars 2013;
  2. Le reversement immédiat des cotisations des organisations syndicales ;
  3. La levée de la suspension des précomptes au profit des organisations syndicales ;
  4. L’arrêt immédiat des mutations arbitraires et autres sanctions et menaces à l’encontre des enseignants syndicalistes;
  5. L’arrêt des poursuites judiciaires et la levée des condamnations des enseignants syndicalistes ;

 

Suite aux négociations qui ont eu lieu entre l’Intersyndicale du Secteur de l’Education Formation (ISEF) et le Gouvernement  à travers le Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique avec la facilitation de la Convention de la Société Civile, les points d’accord suivant ont été obtenus:

I-                  AU TITRE DES REVENDICATIONS INITIALES

  1. La date d’effet du paiement des 25% restants est fixée à janvier 2014 ;
  2. Le paiement effectif des 25% payés en mars 2013 à tous les omis avec rappel depuis janvier ;
  3. La mise en place d’un cadre de discussion pour définir un calendrier de paiement du stock des arriérés;

II-              AU TITRE DES DESAGREMENTS CAUSES PAR LA GREVE

L’ISEF accepte de confier le traitement de tous les désagréments liés à la grève à la Convention de la Société Civile Ivoirienne pour une solution rapide avec le Gouvernement; à savoir :

-          Le reversement des ponctions opérées sur les salaires du mois de mars 2013;

-          Le reversement des cotisations syndicales déjà précomptées en janvier 2013;

-          La levée de la mesure de suspension des précomptes des cotisations syndicales au profit des syndicats du secteur Education / Formation;

-          L’annulation des condamnations des enseignants pour fait de grève ;

-          La libération de tous les enseignants et élèves détenus par rapport à la grève ;

-          L’annulation des mutations, des affectations et des révocations des enseignants en rapport avec la grève.

III-           AU TITRE DE LA SUSPENSION DU MOT D’ORDRE DE GREVE

L’ISEF s’engage à suspendre son mot d’ordre de grève.

Sur la base de ces points, un protocole d’accord est établi entre l’ISEF et le Gouvernement de Côte d’Ivoire. Ce protocole sera signé dans les prochaines heures par l’ensemble des Ministres du secteur Education-Formation.

En conséquence de ce qui précède et après  avoir analysé la situation de l’école  sur l’ensemble du territoire national, l’ISEF, réuni en Assemblée Générale extraordinaire des Secrétaires Généraux, le Samedi 20 avril 2013 :

1-     Félicite les Enseignants de Côte d’Ivoire pour leur mobilisation exemplaire durant ces différents arrêts de travail ;

2-     Remercie particulièrement la Convention de la Société Civile Ivoirienne conduite par son Coordonnateur National BAKAYOKO SIDIKI SAGUIDIBA et à travers lui tous ceux qui se sont impliqués positivement dans la recherche de ces points d’accord ;

3-     Décide de suspendre son mot d’ordre de grève à compter de ce jour dimanche 21 avril 2013 ;

4-     Appelle tous les Enseignants et Assimilés de Côte d’Ivoire à reprendre le travail dès le lundi 22 avril 2013 à 7 heures.

Fait à Abidjan, le Dimanche 21 avril 2013

Pour  l’ISEF

Le Président  en exercice

BLI BLE David

DECLARATION DE SUSPENSION DES 10 JOURS D'ARRET DE TRAVAIL DE L'ISEF_Président.doc

00:36 Écrit par SYLEG dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.