topblog Ivoire blogs

31/05/2013

APPEL AUX FONCTIONNAIRES ET AGENTS DE L’ETAT DE CÔTE D’IVOIRE

APPEL AUX FONCTIONNAIRES ET AGENTS DE L’ETAT DE CÔTE D’IVOIREPCA Zadi-Boka-Sessegnon.JPG

APPEL AUX FONCTIONNAIRES ET AGENTS DE L.docx

Camarades fonctionnaires et Agents de l’Etat,

Camarades syndiqués,

Camarades syndicalistes,

Nos prédécesseurs ont lutté pour la création de notre outil de solidarité et de bien- être social et économique,  selon la volonté manifeste des organisations syndicales, à la recherche constante de l’amélioration des conditions d’existence de leurs membres, par la création le 29 Nombre 1989 de la MUGEF-CI, agréée par l’Arrêté N°265INT/AT/AG5/ du 29 Mai 1990.

           La MUGEF-CI n’est donc pas une société d’Etat ; la MUGEF-CI est une société privée de secours mutuels créée par les organisations syndicales des fonctionnaires et agents de l’Etat en activité et à la retraite.

Des crises ont en d’autres temps  eu lieu à la MUGEF-CI ;  preuve d’ailleurs  de l’intérêt que portent les membres des organisations et associations syndicales, propriétaires exclusives, sur la vie de leur outil de solidarité et de bien- être social et économique. Ces crises n’ont jamais donné lieu à une intrusion de l’Etat dans la gestion interne de la Mugefci.

 

Camarades fonctionnaires

Camarades syndiqués

Camarades syndicalistes,

Depuis le 30 Avril 2013, sur la base des statuts et règlements intérieurs qui régissent la MUGEF-CI, la très grande majorité des syndicats et associations des fonctionnaires et agents de l’Etat, et leurs Centrales respectives, ont mis en place un conseil d’administration, conformément aux textes en vigueur de leur association privée de secours mutuels. Ce Conseil d’Administration est dirigé par le camarade Gnagna Zadi Théodore, syndicaliste  émérite, rigoureux et intègre.

 

Camarades fonctionnaires

Camarades syndiqués

Camarades syndicalistes,

Membres ou non des centrales syndicales,

Notre responsabilité historique, face au phénomène de destruction et de détournement de la MUGEF-CI, par des voies obscures et anti-statutaires,  est engagée. Nos devanciers  d’hier ont réussi à récupérer et gérer cet outil de solidarité, qu’est la MUGEF-CI, qu’ils ont réussi à hisser à un niveau tel  qu’il  attire aujourd’hui tant de convoitises extérieures.

Notre combat doit être de  tout mettre en œuvre pour arracher notre mutuelle des mains de ces prédateurs qui ,sous les oripeaux d’élections démocratiques veulent avec la complicité de certains syndicalistes, exproprier définitivement les mutualistes de leurs outil de secours mutuels.

 

 

 

 

 

 Camarades fonctionnaires

Camarades syndiqués

Camarades syndicalistes,

Accepter cette parodie électorale, à partir des textes qui ne sont encore que des projets, donc des textes qui souffrent d’infirmité statutaire, serait accepter du faux dans toute sa laideur sociale et démocratique ; tout projet de texte étant toujours adopté par des personnes mandatées par leurs organisations. Il serait donc inutile de créer, dans le cas d’espèce, dans une association de secours mutuels, des conflits, en désagrégeant ainsi, la solidarité tant recherchée des fonctionnaires.

 Refusons de nous faire complice de la mise à mort programmée de notre mutuelle, en disant non au processus électoral en cours.

Camarades fonctionnaires syndiqués, notre responsabilité historique est ici engagée. Ne faisons  pas du faux en acceptant du faux.

Nous ne connaissons pas ces textes, et des milliers de fonctionnaires mutualistes n’en connaissent pas le contenu ; et dire que chaque cotisant peut prétendre être candidat, dans les organes de gestion de la MUGEF-CI ! Mais vu que le Comité Provisoire a déjà fait mettre en place, une commission électorale qui ne relève pas des statuts et règlements intérieurs en vigueur de la MUGEF-CI, montre encore à l’évidence, le caractère précipité et informel qui entoure ces textes vers l’inconnue sociale.

           La MUGEF-CI n’est plus à une phase expérimentale de son existence, pour créer autour d’elle, des instances ponctuelles électorales, porteuses d’incertitudes sociales.

Comment voulez-vous que des projets de ‘’ lois ‘’ non encore votés à l’Assemblée Nationale, servent de base pour l’organisation des élections générales, si ce n’est tordre le cou à la démocratie ?.

 

Fait à Abidjan  le 17 Mai 2013

 

ZADI SESSEGNON

Secrétaire Général de la Centrale des Syndicats des Travailleurs Force Ouvrière/F.O

Ex Secrétaire Général du syndicat national de l’enseignement primaire public de Côte d’Ivoire SNEPPCI

Ex Secrétaire Général adjoint de l’UGTCI chargé de la mutualité  - de la fonction publique – de la coopération internationale – de la formation et de l’éducation  syndicale – de la documentation et des archives – de la recherche syndicale

Officier du mérite de l’éducation nationale

Chevalier de l’ordre national de Côte d’Ivoire

 

Membre fondateur de la MUGEF-CI

APPEL AUX FONCTIONNAIRES ET AGENTS DE L.docx

08:46 Écrit par SYLEG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.