topblog Ivoire blogs

02/06/2013

MUGEFCI-NOTE DE SECRETAIRE GENERAL NATIONAL A TOUS LES SECRETAIRES GENERAUX ET AUX MILITANTS DU SYLEG

NOTE DE SECRETAIRE GENERAL NATIONAL A TOUS LES SECRETAIRES GENERAUX ET AUX MILITANTS DU SYLEG

Camarades Secrétaires Généraux

 

Camarades militants, camarades militantes, chers collègues,

Il me revient que certains d’entre vous sont engagés dans une campagne pour l’élection de délégués pour une prétendue élection à la MUGEF-CI.

Camarades, je voudrais rappeler que, lors de l’Assemblée Générale du 04 avril 2013, le Bureau Exécutif National avait informé largement les représentants des sous sections sur la situation à la MUGEF-CI et avait recommandé de ne pas se faire complice de cette forfaiture pour la mainmise totale et définitive de l’Etat sur notre seul outil de secours mutuels.

De quoi s’agit-il, camarades ?

Le 29 Nombre 1989, les organisations syndicales conduites par l’UTGCI, à la recherche constante de l’amélioration des conditions d’existence de leurs membres, ont créé la MUGEF-CI, agréée par l’Arrêté N°265INT/AT/AG5/ du 29 Mai 1990.

Depuis donc cette date, la MUGEFCI est gérée par les syndicats et leurs centrales respectives.

Plusieurs crises ont pu être réglées depuis ce temps sans mettre en péril la survie de cette société de secours des fonctionnaires et agents de l’Etat.

C’est d’ailleurs les syndicats qui ont exigé et obtenu que tout agent à l’entrée à la fonction publique soit membre d’office de la MUGEFCI, même si les conditions de bénéfice des prestations n’avaient été réglées de façon claire.

Aujourd’hui, à la faveur d’une crise interne due au refus de l’ancien PCA de partir à la fin de son mandat, l’Etat au lieu de jouer son rôle régalien d’arbitre pour le maintien de la paix sociale, a cru bon de prendre par la force notre bien et de le gérer lui-même à travers des faire-valoir que sont TOURE LANCINE et BAMBA KARIM.

Face à la fronde des syndicats qui ne démordent pas, le Gouvernement cherche à s’en débarrasser mais en confiant la gestion, en guise de reconnaissance, à certains camarades qui depuis longtemps travaillent avec eux à faire de la MUGEF-CI, le socle de la CMU (Couverture Maladie Universelle).

Ce qui se passe donc dans les régions n’a rien d’une élection car le vainqueur est connu, c’est SORO MAMADOU. Il s’agit tout simplement pour les organisateurs de trouver un habillage acceptable pour lui donner la mutuelle.

Camarades, comprenez donc qu’en participant à cette mascarade, vous serez comptables de cette forfaiture devant l’histoire. Car, tous les responsables syndicaux qui vous courtisent dans ce sens sont dans des ambitions personnelles en tant que simples mutualistes.

Ce n’est donc pas pour défendre vos intérêts mais plutôt pour faire leurs propres affaires.

De vrais syndicalistes ne peuvent accepter, pour des intérêts mesquins, de se débarrasser de ce manteau à eux confié par leurs camarades et cautionner la mainmise de l’Etat sur leurs biens communs.

C’est pourquoi, en toute responsabilité, les syndicats, vrais propriétaires de la MUGEFCI, conscients du danger que fait courir cette prétendue élection sur notre mutuelle, ont mis en place depuis le 30 avril 2013, un Conseil d’Administration présidé par le Camarade GNAGNA ZADI, Secrétaire Général de l’UDENSCI.

C’est ce Conseil que vous devez soutenir, camarades.

Les élections qui sont annoncées ne vous concernent donc pas.

Sensibilisez vos camarades autour de vous pour qu’ils refusent de cautionner cette forfaiture.

La MUGEFCI nous appartient elle ne peut être gérée que par nous, syndicalistes.

Préparez-vous donc à recevoir les mots d’ordre et à participer aux actions engagées dans ce sens dans les tous prochains jours.

Dites non à ces élections !

Fait à Abidjan, le 03 juin 2013

 

 

Le Secrétaire Général National 

DIOMANDE Mamadou

NOTE AUX SG DU SYLEG.pdf

18:08 Écrit par SYLEG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

mon cher diomandé la mugefci ne vous appartient pas . Arretez donc vos gesticulations. Et puis par quelle magie vous vous êtes retrouvés dans cette structure?

Écrit par : yasser radwan | 02/06/2013

Cher Yasser, quand on ne sait rien, il faut éviter ce genre de propos. La MUGEFCI est la propriété des travailleurs et elle va leur revenir, tu verras. Aucun pouvoir n'a pu disposer des biens des syndicats dans aucun pays au monde.Et ce ne sera pas ici que ça va se faire.Donc, sois moins péjoratif dans tes propos et vois plutôt les choses en face.Ne cautionne pas quelque forfaiture que ce soit d'un gouvernement.Il pourrait t'arracher ta femme un jour pour la gerer et tu devras être d'accord avec ça.

Écrit par : Diomandé | 02/06/2013

Les commentaires sont fermés.